alberthotep1


Membre de l'équipe Rosette

Nom, Prénom :
Activité :
né(e) le :
Ville, pays :
Site ou forum :

envoyer un courriel
MEYER, Albert
retraité
14/05/49
SOUFFLENHEIM, France

Commentaires : Depuis que je suis retraité, j’ai fait plusieurs voyages en Egypte. Je suis allé du Caire jusqu’à Abou Simbel en passant évidemment par Louxor, Karnak et également la vallée des Rois où j’ai visité plusieurs tombeaux. Je me suis donc retrouvé en contact avec les monuments égyptiens avec un sentiment de curiosité et de fascination : que peuvent donc bien signifier ces innombrables dessins d’hommes, d’animaux, d’objets de toutes sortes gravés dans la pierre. J’ai donc décidé d’apprendre à lire et à comprendre les hiéroglyphes. Habitant la campagne, je me suis donc inscrit à un cours par correspondance et en plus j’ai acheté et étudié différents livres de grammaire : - Grammaire pratique du moyen égyptien de Claude Obsomer - Cours d’égyptien hiéroglyphique de Pierre Grandet et Bernard Mathieu - Cours progressif d’Egyptien classique hiéroglyphique de Daniel Benoit - Petite grammaire de l’égyptien hiéroglyphique à l’usage des débutants de Bernadette Menu - Cours d’égyptien hiéroglyphique de Raphaël Bertrand ( Papiri.com) - L’Egyptien hiéroglyphique de Jean-Pierre Guglielmi ( méthode Assimil ), ouvrage basé sur « la grammaire raisonnée de l’égyptien classique » de M. Malaise et J. Winand Cet apprentissage du moyen égyptien m’a donc permis de commencer à pouvoir lire et à traduire une partie des inscriptions gravées sur les monuments que j’ai visité et photographié au cours de mes voyages. Ce qui ne veut pas dire que je maîtrise parfaitement les hiéroglyphes, loin de là, mais c’est un bon début. C’est pourquoi je suis en recherche sur le web de textes déjà traduits et donc compréhensibles pour moi (le les translittère et traduit moi-même et ensuite je compare avec la translitération et la traduction existante ). C’est ainsi qu’au niveau du projet Rosette je suis tombé sur la translittération de la façade sud de l’obélisque du Latran qui ne correspondait pas à ma translittération. Je vous l’ai donc envoyé pour que vous me dites si ma translittération est bonne ou si j’ai mal compris certains passages.