Corpus de textes Rosette

La base de textes se constitue progressivement au fil de la collecte de documents libres de droits. Chacun, découpé en lignes selon l'original, offre les versions hiéroglyphique, codée (selon le MdC), translitérée et traduite.

Pour effectuer une recherche parmi tous les textes disponibles, utilisez un filtre MET en choisissant d'abord une rubrique (localisation actuelle, catégorie, datation, ...) puis une sous-rubrique parmi celles proposées dans la liste déroulante.

Toute participation à cette collecte de textes est la bienvenue. Contactez-nous !



Liste des textes   pdf



Obélisque de Saint-Jean de Latran (FR - 201)


Classe : Obélisque

Vues détaillées

 
 
 
Le pyramidion est coiffé de lions soutenant des collines supportant des étoiles entrecroisées, le tout surmonté d'une croix.
  Face sud             Face est           Face nord             Face ouest


« 1° Obélisque de Saint-Jean de Latran :
Érigé d’abord par le roi Thoutmosis IIIe qui est le Moeris des historiens grecs. Contient la dédicace d’un temple et de l’obélisque au dieu Amon-Ra dans la ville de Thèbes. Inscriptions latérales rappelant des accroissements faits au temple par le roi Thoutmosis IV, petit-fils de Moeris, de la XVIIIe dynastie. XVIIe siècle ».

(J.-Fr. Champollion - manuscrit du musée de Mariemont)

Avant que J.-Fr. Champollion n’entreprenne de lire le texte inscrit sur le monument, le père A. Kircher en avait déjà donné une curieuse interprétation au XVIIe siècle. Les inscriptions de celui-ci ont inspiré une traduction totalement erronée à [A. Kircher Œdipus Ægyptiacus, tome. III] pp.161-212.

Le monolithe en granit rouge, d’environ 32 mètres, est le plus grand des obélisques de Rome et il est aussi le plus haut des obélisques conservés . [Iversen, I, p.55-64] et [Lambrecht, p.19]
Il a été initialement placé dans le temple d’Amon à Karnak, à l’est du grand sanctuaire, dans le temple dit de Ramsès II [Lambrecht p.27]. Il a été commandité par Touthmosis III (Men-kheper-Rê), pharaon de la XVIIIe dynastie, que les historiens grecs appellent Misáphris, Méphrès et non Moeris comme le nomme J.-Fr. Champollion. Le souverain qui l’a dédié est mentionné dans les inscriptions ainsi que son petit-fils Touthmosis IV (Men-kheperou-Rê) qui a fait ériger le monument non terminé à la mort du grand-père. Cet obélisque a la particularité de n’avoir fait paire avec aucun autre. C’est ce qu’apprennent les inscriptions gravées sur le fût [A.-K. Selim, p.198]. Le monolithe est représenté dans la tombe thébaine de Neferhotep et sur des scarabées commémoratifs au nom de Touthmosis III. [Chr. Desroches-Noblecourt]

En 337 de notre ère, l’obélisque a été emmené à Alexandrie, puis en 357, sous Constance, il est parti à Rome.

Placé dans le Circus Maximus, il est alors sommé d’une sphère en bronze doré, qui après avoir été foudroyée, a été remplacée par une torche en airain plaqué d’or. [Lambrecht p.22]

Au VIIIe siècle, l’obélisque est couché mais encore visible. Petit à petit, il a été recouvert par une couche de terre de sept mètres d’épaisseur. En 1587, le monument, alors brisé en trois morceaux, est signalé au pape Sixte-Quint qui le fait déterrer puis ériger devant sa résidence d’hiver, en face de Saint Jean-de-Latran en 1588 [A. Roullet, p. 70-71]. Le Souverain Pontife a confié ce travail à son architecte, Domenico Fontana (1543-1607) [F. Hoefer]. Au cours de l’opération, le monument, amputé de quatre vingt-cinq centimètres, est sommé d’une croix en bronze placée sur une étoile surmontant cinq monticules, emblème du pape.

(Texte original de Marie-Cécile Bruwier)


NB.: Vous noterez la différence de graphie "Thoutmosis" chez J.-F. Champollion et "Touthmosis" dans notre article. Le Pr Claude Obsomer a démontré la pertinence philologique de cette transcription.

Bibliographie complémentaire

* Henry H. Gorringe, Egyptian obelisks, New York 1882, pp. 127-129

Données muséographiques MET :

Localisation actuelle : ROME ( ITALIE [05] )
Catégorie : OBÉLISQUE ( ÉLÉMENT ARCHITECTURAL - ARCHITECTURE )
Provenance : TEMPLE D'AMON ( KARNAK - THÈBES: RIVE EST - GOUVERNORAT DE LOUQSOR - HAUTE ÉGYPTE )
Datation : THOUTMOSIS III/MENKHEPERRÊ ( XVIIIème DYNASTIE - NOUVEL EMPIRE )
Datation : THOUTMOSIS IV/MENKHEPEROURÊ ( XVIIIème DYNASTIE - NOUVEL EMPIRE )
Matière : GRANIT ( PIERRE - NON ORGANIQUE )
Technique : TAILLÉ ( TECHNIQUE DE LA PIERRE )
Technique : RELIEF ( TECHNIQUE D'ECRITURE )
État de conservation : COMPLET
Langue : ÉGYPTIEN
Écriture : HIÉROGLYPHIQUE
Noms divins : AMON-RÊ ( DIEU ÉGYPTIEN )
Noms royaux : THOUTHMOSIS III/MENKHEPERRÊ
Noms royaux : THOUTHMOSIS IV/MENKHEPEROURÊ
Acquisition : CONFISCATION

Compléments aux données muséographiques :

Période : Thoutmosis III et IV
Localisation : Karnak => Alexandrie =>Rome (Italie)
Support : granit rose
Source : Rome
Page : Latran

Avancement : Crédit photo : Raymond Monfort - montage Bernard Mury

Texte hiéroglyphique : Urkunden IV, Heftes 5-8, p.583-585 (T.III) et Hefte 19, p.1548-1552 (T.IV)

Un projet de campagne photographique à Rome est à l'étude.

MdC : OK
Translittération : OK
Traduction : OK

Publication : 02/07/2012


Sud pyramidionSud fûtOuest pyramidionOuest fûtEst pyramidionEst fûtNord pyramidionNord fût
Passez la souris sur le plan pour afficher les photos en taille réduite.
Cliquez sur le plan pour afficher le fac-similé ou les photos en pleine taille selon l'option en cours ci-dessous.
Pour afficher :
    les images
    les fac-similé

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait (Mark Twain)